Shadowrun

L'enquête se poursuis

Laissez les shadowrunners faire leur travail !

Les indices collectés dans l’appartement d’Armand sont passés en revue et quelques chose manque ! Tracer Dog pense qu’il serait judicieux d’interroger les potentiels témoins. Il va falloir retrouver les squateurs que Shark a chasser pour leur poser quelques questions.

Ces derniers révèlent qu’ils ont eut un tuyau d’un de leur pote qui faisait un peu de repérage sur les appartements. Une occasion à saisir, une résidence dans Touristville sans porte avec un appartement gratos, ils ne pouvaient pas manquer ça.
Le seul probleme était que dans l’appartement il y avait une femme inconsciente. Ils l’ont emmené à la clinique de la rue de Organ’s grinder de Touristville.

Les runners se rendent à la clinique dans laquelles ils rencontrent le docteur Wilhelm Klaus qui s’est occupé de cette patiente anonyme (patient #423). Elle est arrivé il y a trois jours dans l’établissement avec un violent traumatisme crânien, elle est tiré d’affaire et n’aura pas de sequelle, elle est en convalescence pour le moment, il accepte de donner son rapport médical aux runners avant qu’elles ne partent avec eux.

Confrontés au patient 423 les runners demandent à le jeune femme de se rappeler de ce qu’elle a vu. Elle se met à pleurer et leur dit qu’elle a eut tres peur et qu’il faisait noir, elle n’a pas pu apercevoir beaucoup de détails. Elle raconte ce qu’elle a vu et Tracer sonde son esprit pour collecter les morceaux de ses souvenirs.
“J’ai entendu un rire malicieux pendant que la porte de l’appartement se faisait fracturer, j’étais en panique. Armand me criait ‘Passe moi le flingue ! Passe moi le flingue !’. Mais comme il faisait noir je ne le voyais pas. Puis un colosse est rentré et à frapper Armand tres fort, il y avait du sang. J’ai hurlé, puis il m’a frappé et j’ai perdu connaissance”.
La patiente est effrayé par les pouvoirs d’Eveillé de Tracer et se referme. Tracer s’en va tandis que les autres runners tentent de rassurer la jeune femme. Il n’y a aucune autres informations interessante à tirer d’elle, il est temps de partir.

Dans le pantalon d’Armand se trouvait un briquet du club Penumbra, une boîte de nuit dans le quartier de Touristville. En se renseignant ce club est plutôt select. Ils interdissent l’entrées aux armes, aux augmentés considéré comme dangereux, aux gangers, dealers et à tout les autres fouteurs de merde qui pourraient empêcher les gens de s’amuser.

Les runners décident de s’y rendre. Shark et Sipher Road reste dehors à la recherche de témoins interessant tandis que Fitz et Tracer Dog rentre à l’intérieur pour collecter des informations.

Fitz a l’air d’avoir du succés, il s’entiche d’une nana canon qui lui fait du gringue durant toutes la soirée. Elle lui parle d’Armand qu’elle aimerai bien avoir pour un soir.
Pendant ce temps Tracer Dog se renseigne auprès du barman et aprennent qu’un ami d’Armand est présent : Joe L’indien. Les runners n’en tirent pas grand chose pour le moment. Dog lui laisse ses coordonnées si jamais Joe se souvient de quelques chose.

Le lendemain au Wyverrn’s tooth après un bon castor les runners décident de poursuivire leur enquête dans l’appartement de Toshi Takeda à Puyallup. Il vie dans un bâtiment à deux étages au dessus de sa boutique situé au rez de chaussé.
Les runners ne font pas dans la discretion et force l’entrée de la boutique d’électronique de Toshi pour se procurer un séquenceur et forcer le maglock a clavier numérique qui leur barre la route de l’appartement.

A l’intérieur les runners découvrent un appartement remplie de tupperware étiqueté contenant divers trésor d’électronique. Des drones désossé se trouvent sur la table et l’un d’eux a reçu une balle dans la tête. Les runners pensent qu’en piratant l’ordinateur ils auront peut être les dernières images enregistrés par le drone. Sipher Road se charge de forcer les accès.

Pendant ce temps Shark retourne toute les cachettes de l’appartement : Sous le lit, derrière les plaques de ventilation, etc…
Il découvre dans la salle de bain des tas et des tas de médicament de Red Star Hospital avec des notes d’analyse et une facture comme quoi tout les médicaments sont offerts.
Il trouve également sous le lit une seringue vide… Peut être contenait elle du sédatif.

Pendant que les runners fouillent Tracer Dog est préoccupé par une chose qui foutrait les pétoches à plus d’un : Pendant que ses collègues fouillent l’appartement comme si de rien n’était il est le seul à apercevoir une créature surnaturel qui se promène parmi eux et qui les observe avec une curiosité presque malsaine. Dog est mal à l’aise et il compte bien partager son malaise avec ses camarades.
Dog essaye de communiquer avec l’esprit mais ce dernier est très cryptique dans son discours et il refuse de révéler qu’est ce qu’il cache par magie sur la table de l’appartement.

Sipher finit par faire tomber la sécurité du système de Toshi qui est maintenant accessible en lecture seul, mais l’interface est en japonais. Comme seul Fitz sait lire le japonais il commence à fouiller le système à la recherche des dernières vidéos filmés par le drone.
Il ne peut y accéder les données sont déjà en cours d’utilisation par le processus : NONO.

Le processus en question est une sorte d’IA d’assistance de domotique répondant à des commandes de synthèse vocale. Il aurait du être intégré dans le drone qui s’est prit une balle, mais les travaux de Takeda n’en sont pas encore arrivé là.
Nono leur révéle la dernière video du drone : Toshi travaille devant le drone alors qu’une personne sort de dessous son lit avec une seringue à la main.
Il pique Toshi au coup, surprit il se lève et jette la seringue qui va rouler sous le lit, il se précipite vers le panneau domotique de son appartement, mais hélas il sombre dans l’inconscience avant de parvenir à activer la tourelle de défense de son appartement.
L’agresseur fait rentrer dans complices dans l’appartement, puis on entend une discutions en japonais :
“On le tient, mettait le dans le cas, nous devons faire ça discrètement.
- Oui Nakamura-san.
- Emmenait le à loveland comme prévu”
Nakamura-san pose une figurine de dragon de jade sur la table puis sort un pistolet silencieux qu’il dirige vers la camera puis tire. L’image apparait à la vertical,s’enneige puis vient le noir.

Dog constate qu’il manque le petit doigt de l’agresseur. Shark l’informe que c’est une pratique rependu chez le Yakuza, mais il n’a aucune idée de pourquoi ils le font.
Comme la figurine n’est pas présente Dog pense que c’est l’objet que l’esprit de l’air cache sous son manteaux spirituel. L’objet semble n’avoir qu’un rôle décoratif et personne ne sait pourquoi l’esprit voudrait le cacher.

A y regarder de plus prêt Dog perçoit la signature astrale de l’esprit, il en conclu qu’il est sous la coupe d’un autre magicien. Les runners sentent que ça pue vraiment. Il doit s’agir d’un espion du Yakuza qui doit rapporter à son maître la présence de géneur… un peu comme eux.

Après deux heures de fouilles minutieuse il est temps de se casser, mais à peine arrivé à 3 mètres de leur véhicule, six hommes armés de pistolet mitrailleur et l’un d’eux d’un katana leur somme de s’arrêter. Ils les invient à les suivre pour rencontrer Nakamura-san qui voudrait leur faire une offre car ils s’interessent à ses affaire des trop près.

Sentant que les choses risque de s’envenimer ils décident de prendre leur jambe à leur coup et se précipite dans les véhicules alors que les yakuzas tir quelques rafales dans leur directions.

A pleine vitesse sur l’avenue principale deux voitures yakuzas sont à la poursuite des runners. Après des manoeuvres spéctaculaire(suicidaire) les runners finissent pas quitter Puyallup en emruntant une bretelle d’autoroute et rentre à Redmond se faire recoudre dans un hôpital Red Star Hospital à bargain basement.

Une des victimes des ravisseurs est détenu dans le quartier de loveldand de Puyallup mais le Yakuza sait qui sont les runners, ils ne pourront jouer les curieux sans un plan avisé si ils ne veulent pas que le syndicat du crime mettent la main sur eux.

Ou alors il reste encore un appartement dans lequel ils pourraient enquêter à Downtown dans le quartier de Ballard.

Comments

frederic_villegas

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.